Les lois de la gestion du temps

La loi de Murphy : Toujours garder une marge pour les imprévus.


Par exemple : j’ai une tâche à faire, qui me prend normalement 2h00. Je dois prendre en considération qu’il y a toujours des imprévus : un collègue ne me rend pas à l’heure les informations, je suis sollicité plusieurs fois pour des questions, le téléphone sonne beaucoup plus que d’habitude… bref, si tu travailles en bureau, tu vois de quoi je parle ! Je prends donc une plage de 3h00 plutôt que de 2h00. Si je termine plus tôt, je prends de l’avance sur le prochain projet.


La loi Carlson : Limiter les interruptions.

Par exemple : s’isoler lorsque notre travail demande une considération maximum, couper le téléphone, arrêter de regarder ces emails toutes les 10 minutes… :)


La loi de Pareto : Se concentrer sur l’essentiel.

Le principe de Pareto explique que 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes.

C’est-à-dire que 80 % des résultats sont obtenus par seulement 20 % de votre travail.

On se concentre donc… sur ces 20 % et on donne tout pendant ce temps là !


La loi de Parkinson : Se fixer des délais.

Il ne s’agit pas de se fixer des délais qui mettront encore plus la pression, mais de se fixer des délais réalistes en se respectant.


La loi Laborit : Réaliser les tâches les plus difficiles en premier.

Sinon… on repousse. On décale ce dossier à traiter dans l’agenda, jour après jour, semaine après semaine. ça n’encombre pas uniquement votre agenda, mais aussi votre tête. On le fait maintenant, et hop, la suite est beaucoup plus simple !


La loi Illich : S’accorder des pauses.

C’est juste indispensable… en tant qu’humain 😊

Même prendre l’air 5 à 10 minutes permet de faire émerger de nouvelles idées !


La loi de Douglas : Arrêter de s’étaler.

Ranger son bureau, laisser son espace de travail propre et net, permets au cerveau d’y voir plus clair et de mieux avancer. (plutôt que de s’éparpiller …)


La loi de Hofstadter : Prendre plus de temps que prévu.

Surtout dans des gros projets. ça prend TOUJOURS plus de temps que ce qu’on ne l’avait imaginé. Alors, on fixe ce temps supplémentaire dès le début. ça évite de devoir se justifier tout le temps et rajouter une pression supplémentaire. Encore une fois, on se respecte en agissant ainsi.







©2020 par Positivist. Tout droits réservés

Mentions légalesConfidentialité